Archives séminaire Anticipation(s) 2014-2015

Retrouver sur cette page toutes les archives de la première année du séminaire « Anticipation(s) : penser et agir avec le futur »

Résumés et vidéos disponibles en cliquant sur le lien de chaque séance

Thème 1 – Anticiper dans le soin : de nouvelles responsabilités ?

Les pratiques du soin sont aujourd’hui confrontées à la multiplication des outils et des démarches diagnostiques dont le point de convergence semble être une volonté forte d’anticiper, le plus précocement possible. De ce contexte naissent de nouvelles responsabilités qui donnent au « prendre soin » une dimension nouvelle. L’anticipation, la prise en compte ou la détermination potentielle du futur, devient partie prenante du moment du soin. Celui-ci, toujours pensé au présent dans le quotidien vécu de la personne vulnérable, se retrouve ainsi orienté vers le futur, contraint de prendre en compte de nouvelles aspirations. Parmi celles-ci, se reconfigurent nos rapport à la fin de vie, à la vieillesse, à la maladie, à la vulnérabilité. Cette première thématique tentera de mettre en présence différents points de vue sur cette reconfiguration des savoirs et des pratiques du soin dans un contexte d’aspirations nouvelles et complexes pour l’anticipation.
 

1 – Anticiper des choix ? Autour des résolutions anticipées de soin – 16 octobre 2014 – Avec Fabrice Gzil et Pascale Vinant

2 – Face à l’anticipation de handicaps lourds : décider en situation d’incertitude – 20 novembre 2014 – Avec Sophie Crozier et Pierre Bretemieux

Thème 2 – Anticipation et accélération : des temporalités contradictoires ?

A l’anticipation semble être associée l’idée d’une prise en compte du temps long et d’une considération pour le futur. Anticiper reviendrait à prendre les devants pour mieux appréhender l’avenir. Mais qu’en est-il lorsque l’on considère ce phénomène majeur qui structure et oriente nos sociétés qu’est l’accélération sociale ? Anticipation et accélération semblent en effet relever de temporalités contradictoires. L’accélération compresse le présent et étouffe le futur là où l’anticipation devrait agir comme une forme de création d’espaces pour le futur dans le présent. Alors que certaines temporalités s’étirent, d’autres se contractent. Ainsi, comment, dans la société accélérée, les aspirations multiples et complexes à l’anticipation peuvent-elles s’exprimer ? L’anticipation ne devient-elle pas un outil de l’accélération lorsqu’elle répond à des aspirations de calcul prédictif ? Cette thématique tentera de mettre en partage cette idée de temporalités critiques ou contradictoires qui illustrent des situations dans lesquelles la discordance des temps est devenue notre paysage commun.

3 – Plus tôt, plus vite : accélérer pour anticiper – anticiper pour accélérer – 11 décembre 2014 – Avec Éric Siéroff et Lionel Pourtau

4 – Face à l’accélération technique : comment anticiper dans la vulnérabilité ? – 8 janvier 2015 -Avec Marie-Geneviève Pinsart et Michel Puech

Thème 3 – Anticipation et normativité : comment résister à la détermination du possible ?

Parce que la volonté d’anticiper répond à de multiples aspirations, l’anticipation n’est pas une action axiologiquement neutre. L’anticipation est au coeur d’une tension fondamentale entre le possible et le déterminé. Peut-on anticiper sans déterminer ? Comment laisser ouverte une pluralité de visions de la vie bonne en situation d’anticipation ? Comment le futur peut-il rester un espace de possibilités, un « terrain de possibilités indéterminées » ? L’anticipation est-elle le corollaire systématique d’un « plan de vie » ? Si l’anticipation doit répondre à un certain nombre de principes éthiques, elle est en même temps créatrice de nouveaux enjeux normatifs. A partir d’exemples concrets de dispositifs ou d’outils d’anticipation, cette séance mettra en lumière cette tension intrinsèque à l’acte d’anticiper.

5 – Elaborer un « plan de vie » : condition de l’autonomie ou nouvelle contrainte sociale ? – 5 février 2015 – Avec Catherine Audard et Mylène Botbol-Baum

6 – La logique de la précaution : sauvegarder le possible ou l’anéantir ? – 5 mars 2015 – Avec Claude-Olivier Doron et Pierre Corvol

Thème 4 – Anticipation et savoirs : quelles connaissances du futur ?

La connaissance du futur doit-elle se réduire à un discours sur les risques ou à un calcul prédictif à visée planificatrice ? Peut-on imaginer des savoirs d’anticipation relativement autonomes par rapport à ces thématiques du risque et de la prédiction ? Finalement, de quoi relève notre capacité prédictive et quelles connaissances du futur peut-on avoir ? Comme les savoirs d’anticipation prennent en compte l’imprévisibilité ? Quelle responsabilité à l’égard ces connaissances sur le futur ? Comment comprendre les limites constatées et subies de la prospective ? L’anticipation réduit-elle l’incertitude ? Que connaissons-nous lorsque nous connaissons le futur ? De quelle type de rationalité relève – ou doit relever – une connaissance sur le futur ? Connaissances et savoirs d’anticipation se trouvent ainsi en première ligne d’une réflexion épistémologique fondamentale qui tient à la façon dont se construisent et se transmettent les savoirs.

7 – Big data et anticipation : vers une gouvernementalité algorithmique ? – 16 avril 2015 – Avec Emmanuel Didier et Antoinette Rouvroy

8 – Quelles connaissances pour une connaissance du futur ? – 21 mai 2015 – Avec Anne-Françoise Schmid et Nicolas Bouleau