SEANCE 1 – Quelles conceptions de l’homme pour une éthique de l’anticipation ? – 13 Octobre 2015

Sous l’anticipation, des conceptions de l’humain. Cette première séance du séminaire portera sur l’homme pensé comme projet éthique et politique : comment pouvons-nous et comment devons-nous penser l’homme futur ? Quelles sont les figures futures de l’humain entre lesquelles nous aurions à choisir ? La séance abordera ces questions à partir d’un questionnement sur les techniques de transformation de l’humain, et en particulier les techniques de procréation et d’« amélioration ». L’enjeu du séminaire est plus généralement de porter un regard pluriel, interdisciplinaire et transversal sur la notion d’anticipation, à partir de contextes différents (santé, environnement, technologie,…). Lire la suite

Les pensées de l’anticipation

Le champ de l’anticipation se pense classiquement selon une perspective disciplinaire (ex. : la prospective) ou thématique (ex. : genre littéraire). L’objectif des recherches que nous menons est de décloisonner les pensées de l’anticipation en identifiant et analysant ses multiples figures. Pour chacune d’entre elles, nous identifions quelques caractéristiques majeures qui structurent l’architecture conceptuelle des démarches ou dispositifs d’anticipation. C’est ainsi, et nous en faisons l’hypothèse, qu’il devient possible de construire une éthique de l’anticipation comprise comme éthique de l’attention que nous portons à l’égard du futur. Une telle éthique s’initie d’abord par une série de questionnements : de quoi relève cette volonté d’anticiper ? Quelle connaissance peut-on construire sur le futur ? Peut-on anticiper sans déterminer ? Le futur peut-il rester un terrain de possibilités indéterminées ? L’anticipation relève-t-elle d’une volonté de maîtrise, vise-t-elle à renforcer nos capacités d’adaptation ou nous permet-elle d’imaginer des impossibles ? Ce travail s’organise notamment autour d’un séminaire de recherche interdisciplinaire intitulé « Anticipation(s) : penser et agir avec le futur » – dont la première édition a eu lieu en 2014-2015 et qui se poursuit en 2016-2016 – et d’un colloque annuel « Les conversations éthique, science et société » dont la première édition a eu lieu en juin 2015