SEANCE 1 – Quelles conceptions de l’homme pour une éthique de l’anticipation ? – 13 Octobre 2015

Sous l’anticipation, des conceptions de l’humain. Cette première séance du séminaire portera sur l’homme pensé comme projet éthique et politique : comment pouvons-nous et comment devons-nous penser l’homme futur ? Quelles sont les figures futures de l’humain entre lesquelles nous aurions à choisir ? La séance abordera ces questions à partir d’un questionnement sur les techniques de transformation de l’humain, et en particulier les techniques de procréation et d’« amélioration ». L’enjeu du séminaire est plus généralement de porter un regard pluriel, interdisciplinaire et transversal sur la notion d’anticipation, à partir de contextes différents (santé, environnement, technologie,…).

Cette séance a été présentée et animée par Paul-Loup Weil-Dubuc, chercheur en philosophie morale, Espace Ethique Ile-de-France, Université Paris Sud

Intervenants

Jean-Michel Besnier est professeur de philosophie à l’université Paris-Sorbonne (Paris 4). Il a notamment publié Demain les posthumains : le futur a-t-il encore besoin de nous ?, Fayard, Paris, 2010 et L’homme simplifié. Le syndrome de la touche étoile, Fayard, Paris, 2012.

Philippe Descamps est docteur en philosophie, spécialiste en bioéthique et en philosophie du droit, chercheur au CERSES. Il a notamment publié Un crime contre l’espèce humaine ? Enfants clonés, enfants damnés, Empêcheurs de penser en rond, Paris, 2004 et « Le sacre de l’espèce humaine ou l’abolition de la naissance », Raison publique, no11 (décembre 2012).

Discutant

Pieter Bonte, docteur en philosophie de l’université de Gand, est spécialiste des questions de bioéthique. Sa thèse s’intitule : « Freedom in the Flesh. Physically shaping oneself and one’s future children – an ethical-existential critique ».


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *