SEANCE 3 – Le soin : une anticipation à petits pas ? – 8 Décembre 2015

Nous proposons, pour cette séance, de caractériser la ou les représentation(s) du futur que supposent les activités du soin ; nous serons particulièrement attentifs à l’objection de présentisme parfois adressée contre les éthiques du care. Soigner revient-il à se laisser prendre dans les urgences et les contraintes du présent sans souci du futur ?   Pourrions-nous envisager le soin ou un certain soin comme une « anticipation à petits pas » nécessitant une série de réajustements pour intégrer l’imprévu et agir dans l’imprévisible ?

Cette séance a été présentée et animée par Paul-Loup Weil-Dubuc, chercheur en philosophie morale, Espace Ethique Ile-de-France, Université Paris Sud

 

Intervenants

Pierre Vidal-Naquet
Sociologue, Chercheur associé au Centre Max Weber. Il a récemment publié : Avec Antoine Hennion,  » « Enfermer Maman ! » Épreuves et arrangements : le care comme éthique de situation », Sciences Sociales et Santé, volume 33, n°3, John Libbey, septembre 2015, p. 65-90 ; Avec Antoine Hennion « La contrainte est-elle compatible avec le care ? Le cas de l’aide et du soin à domicile », Alter: European Journal of Disability Research / Alter: Journal Européen de Recherche sur le Handicap, volume 9, n°3, Elsevier Masson, 2015, p. 207-221

Marc Bessin
Sociologue, Chargé de recherche au CNRS et Directeur de l’Institut de Recherche Interdisciplinaire sur les enjeux Sociaux (IRIS, EHESS). Il a récemment publié « Présences sociales : une approche phénoménologique des temporalités sexuées du care »,Temporalités, 20, 2014/2.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *